Elle est indispensable parce que les effets nocids produits par une excitation qui contracte les muscles, comme nous l'avons déjà vu, ne disparaissent par aussitôt que cesse la cause de cette excitation. Même si la décontraction diminue, la tension nerveuse et musculaire, elle, ne le fait qu'en surface. En profondeur, la contraction musculaire, nerveuse et organique demeure, et seule une relaxation totale peut la détruire.

Voici trois exercices de musculation à faire

Couchez vous sur le dos avant les étirements de musculation dans la demi obscurité sur un liut ou un tapis, en glissant un oreiller sous les pieds, un coussin au creux des coudes et des denoux, un autre au creux des reins, les bras souples. Fermez les ueux, pensez à un très joli paysage ou à une fleur ou encore aus détails d'une feuille.

Restez immobile un quart d'heure environ au besoin en ayant pris la précaution de mettre dans la pièce à côté un reveil à sonnerie très douce afin de ne pas avoir la préoccupation du temps.

Celui-ci écoulé, remuez doucement, reprenez lentement conscience de votre corps, etirez vous longuement puis ouvrez les yeux.

Couchez vous comme précédemment mais cette fois commencez par quelques respirations conscientes et complètes. Ensuite baillez et ne refermez pas totalement la machoire : laissez la souple.